Récolte de plantes pour tisanes et salades aromatiques en avril 2017

Le beau temps du printemps continue début avril. Les plantes qui ont montré le bout de leur nez en mars poussent à vue d'œil. D'autres plantes vont faire leur apparition en avril.

Les récoltes se succèdent et l'entretien du paillage vivant démarre (il pousse aussi à vue d'œil). L'entretien du paillage vivant est très important dans un jardin sauvage comme le mien qui s'est installé à fur et à mesure de mes expériences : le paillage vivant est constitué de plantes sauvages qui poussent beaucoup plus vite que les plantes cultivées chez moi. Dans mon prochain jardin je sèmerai différentes plantes couvre-sol basses au moment d'installer le jardin qui feront office de paillage vivant afin d'éviter ce type d'entretien.

Le 1 avril : première récolte de feuilles de ronce. L'année dernière nous avons installé un grillage pour faire grimper les lianes de ronce dans le sous-bois. Faute de temps je ne m'en suis pas occupée l'année dernière et la végétation a pris le grillage en assaut. Certaines nouvelles lianes de ronces poussent sur le grillage, mais beaucoup repoussent au niveau du sol. Un de ces jours je ferai un petit coup de nettoyage dans ce sous-bois.

Le 2 avril : je fais visiter le jardin à une amie qui m'a parlé d'échinacées et en regardant de près voilà que  je vois qu'elles repoussent.

menthe ronde pomme suaveolens 200
Le 3 avril : aujourd'hui il y a trois nouvelles surprises, la menthe pointe le bout de son nez, le lamier blanc commence à fleurir et les myosotis prennent un peu de couleur.

Le 4 avril : première récolte de sarriette vivace. La sarriette vivace est composé d'un genre de stolons qui s'enracinent par endroit et la sarriette s'étale de plus en plus chaque année. Des petites branches verticales poussent sur ces stolons horizontaux. La récolte est délicate car ces stolons se déracinent et se cassent facilement quand je pince les têtes des branches verticales (la plante est dur à pincer comme le thym). Je soulève délicatement un stolon jusqu'à l'endroit où il est enraciné, puis je tiens le stolon en face des branches verticales que je pince et j'avance sur le stolon à fur et à mesure du pincement.

"Plantation" de pommes de terre : je désherbe un endroit entouré d'un cadre en bois (ou un grillage - pour retenir la paille), je pose les pommes de terre germées et je les couvre de paille. A fur et à mesure que les plants de pommes de terre vont pousser, je vais rajouter de la paille (pour "butter" les plants de pommes de terre). Au moment de la récolte, il suffit de dégager la paille et de ramasser les pommes de terre.

Le 5 avril : la tisane de feuilles de ronce est absolument délicieuse : le goût est équilibré, rond, chaud et profond. Je vais essayer d'ajouter un peu de violettes pour voir. En tout cas, je suis motivée pour faire un grand coup de nettoyage dans le sous-bois ! Les ronces poussent dans un rectangle de 4m sur 6m environ. Nous avons installé le grillage dans la longueur. Première étape : dégager la végétation qui déforme le grillage, puis redressage du grillage. Certaines lianes de ronces se sont enracinées des deux côtés du grillage et empêchent le redressage du grillage. Quelques petits coups de sécateur et je peux le remettre tout droit. Du coup il y a du jeu, le grillage n'est plus assez tendu. C'est un peu galère pour le retendre, mais j'y arrive et je suis contente du résultat. La suite est pour demain !

Le 6 avril : deuxième étape du nettoyage du sous-bois. J'enlève toute la végétation autre que les ronces sur le premier mètre des deux côtés du grillage afin de pouvoir bien voir le réseau de lianes. Je commence par orienter les lianes vers le grillages et je les fixe un à un dans le sol devant le grillage avec du fil de fer en forme de "U". Je m'en rends vite compte qu'il y a énormément de lianes de ronce et que je n'y arriverai jamais à ce rythme. Alors j'oriente plusieurs lianes vers le même point et je les fixe avec un grand "U", puis je les accroche dans le grillage. La moitié est faite ! Vive les bonnes tisanes !

Le 8 avril : première cueillette avec le chapeau de paille cette année (du lierre terrestre) assis sur les fesses entre les plates-bandes, tellement il faisait chaud aujourd'hui. Je suis sensible au soleil. Dès qu'il fasse chaud je sors couvert de la tête au pied sinon je prends très vite des coups de soleil. Comme je n'aime pas étaler des produits chimiques sur ma peau j'ai des vêtements spéciaux pour le jardin faits en lin (par ma maman chérie qui fait aussi des sacs à main). Quand il fait très chaud le lin est plus agréable à porter que le coton pour moi, plus frais, plus aéré.

La météo prévoit de la pluie pour lundi (enfin!) donc ce WE je prépare le jardin pour faire quelques semis : tailler les endroits sauvages où je ne fais pas de récoltes.

verveine reprise vegetation 200
Le 9 avril : belle surprise aujourd'hui car le pied mère de la verveine qui pousse dans la serre reprend vie. C'est tôt par rapport à son habitude. L'hiver était sec dans la serre, et depuis le nettoyage de la serre j'arrose avec abondance. Je pense que ça a aidé pour le démarrage de cette verveine.

Par contre, la météo ne prévoit plus de pluie pour lundi mais pour dimanche prochaine (et elle a le temps de changer d'avis d'ici là). Je continue quand même la préparation pour les semis, et je sème ce que j'avais prévu de semer (roquette annuelle et vivace, moutarde, poirée, cumin noir, persil, coriandre, betterave rouge, carotte, navet, chou-rave, calendula, tournesol, capucine, centaurée bleue, haricot, azuki, pois mange-tout, fèves,...). Je verrai demain si j'arrose ou pas.

Le 12 avril : belle surprise aujourd'hui car la ciboulette fait des boutons floraux. J'adore les fleurs de ciboulette : elles sont aériennes et gracieuses, puis délicieuses.

the immortalite 200
Le thé de l'immortalité commence à pousser très vite, il envoie ses lianes dans tous les sens et je peux en cueillir pour nos salades maintenant.

Le 13 avril : toujours pas de pluie. La météo en annonce pour samedi maintenant.

Le 14 avril : la belle surprise de la journée est la reprise du lamier jaune que j'ai transplanté dans le jardin l'année dernière. Avec le lamier blanc, le lamier pourpre et l'ortie, ce quartet me fait penser aux sœurs sorcières Halliwell. Vive les potions magiques !

Le 15 avril : les hirondelles qui ont fait leurs nids (nous avons 2 nids) dans le garage sont revenues il y a quelques jours. Elles volaient impatiemment devant la petite fenêtre tout en haut du garage que nous avions ouverte pour eux l'année dernière et refermée en hiver avec une planche de bois, donc je pense que ce sont les mêmes hirondelles. Une voisine m'a dit que ça porte chance. En tout cas, c'est un plaisir de les regarder voler, faire des allers-retours dedans-dehors. L'année dernière nous avons pu voir les petits se lancer pour leurs premiers vols, c'était magique. Et effectivement, celui qui ne voulait pas sortir du nid, se faisait pousser par les parents. Nous leur parlons, et elles nous regardent bricoler dans le garage, c'est chouette.

Je teste une nouvelle tisane. La combinaison des plantes me parle : ronce, romarin et rose (ro-ro-ro). Maintenant je cherche la bonne quantité de chaque plante. Composer une tisane est un travail assez intuitive, j'ai l'impression que les plantes me "parlent", m'inspirent. Puis, les essais donnent presque toujours lieu à des petites modifications : changer les quantités d'une plante, ajouter ou enlever une plante, donner de la profondeur au goût, marier un autre goût à la palette des goûts présents...

Je teste aussi le "thé rouge" : la tisane d'origan, plein de goût, très fort en caractère. Je pense la marier avec du marjolaine et des fleurs d'achillée millefeuille. A suivre !

Le 17 avril : ça y est, il pleut bien !

Le 23 avril : petites plantations aujourd'hui de primevère, bugle rampante, menthe, livèche et une sorte de vesce non-identifiée (j'attends qu'elle fleurisse).

C'est tellement agréable d'être au soleil après plusieurs jours gris, que je continue l'entretien du côté potager jusqu'à 20h du soir.

asperule odorante 200

Le 24 avril : grand soleil, le temps de faire quelques récoltes. Première récolte d'aspérule odorante. Elle s'est installée spontanément dans la serre.

Le 29 avril : belle récolte de fleurs de lilas. La fleur de lilas est comestible, mais attention la tisane est laxative et anticoagulante. Personnellement j'ajoute la fleur de lilas aux sels de bain aromatisés pour son effet relaxant. La cueillette et l'émondage (quand j'enlève les fleurs des tiges) se font dans la joie car l'odeur des lilas est vraiment très agréable. Avec 5 claies de fleurs de lilas à sécher, la maison sent agréablement bien et j'ai l'impression de flotter sur un petit nuage au-dessus d'une prairie fleurie.

Le 30 avril : belle journée de récolte avant 4 jours de pluie.

Et c'est déjà la fin du mois d'avril ! A bientôt pour les récoltes du jardin potager en mai !