Fleurs de prunier sauvage

En mars le jardin se réveille tout doucement. Pour moi c'est le moment de nettoyer le jardin, d'enlever les branches mortes et de tailler les vivaces. C'est chaque année un vrai plaisir de voir les plantes revivre : les premières feuilles qui sortent de terre pour les plantes qui renaissent de leur pied, les premiers bourgeons de feuilles ou de fleurs sur les arbres et arbrisseaux, les premiers couleur du jardin grâce aux fleurs. Cette nouvelle saison de jardinage démarre très très bien.

Cet hiver je n'avais pas trop le courage pour faire des cueillettes dans le jardin (je n'aime pas trop le froid), donc c'est au premiers rayons de soleil que nous remangeons enfin une salade aromatique du jardin. Quelle plaisir !

Côté tisanes, la première récolte est celle de l'ortie : quand elle a entre 5 et 10 cm de haut je cueille les premières feuilles. Je mets très souvent de l'ortie dans mes mélanges de tisanes, et je la saupoudre souvent sur nos repas, donc je fais des récoltes très régulières. Heureusement il y a tellement d'ortie dans le jardin que quand j'ai fait le tour du jardin les plantes d'ortie du début du jardin ont déjà fait des nouvelles feuilles. Pour moi, l'ortie est la reine mère de toutes les plantes.

Fleurs de lamier pourpre

Le beau temps du printemps continue début avril. Les plantes qui ont montré le bout de leur nez en mars poussent à vue d'œil. D'autres plantes vont faire leur apparition en avril.

Les récoltes se succèdent et l'entretien du paillage vivant démarre (il pousse aussi à vue d'œil). L'entretien du paillage vivant est très important dans un jardin sauvage comme le mien qui s'est installé à fur et à mesure de mes expériences : le paillage vivant est constitué de plantes sauvages qui poussent beaucoup plus vite que les plantes cultivées chez moi. Dans mon prochain jardin je sèmerai différentes plantes couvre-sol basses au moment d'installer le jardin qui feront office de paillage vivant afin d'éviter ce type d'entretien.

Lamier pourpre et lierre terrestre

Le début de mai est gris et humide, bien que la quantité de pluie qui tombe est minimum.

J'en profite pour travailler sur un projet client et je laisse le jardin un peu de côté. Je ne récolte pas de plantes quand il n'y a pas de soleil.

Plusieurs belles surprises ce mois-ci : les plantes qui ont souffert des petites gelées reprennent vie, les semis d'avant les gelées ont quand même pris, et les pommes de terre sous paillis pointent le bout de leur nez.

Fleurs de lamier pourpre

Juin démarre avec une petite semaine de vacances en Belgique pour aller voir la famille et les amis.

Nous visitons une forêt comestible cultivée selon les principes de la permaculture, des jardins aromatiques et différentes pépinières.

J’avais décidé de ne plus acheter des plantes avant le déménagement, mais la tentation était trop grande.

Je me retrouve avec une quarantaine de plantes d'une trentaine d'espèces différentes.

Vive les plantations !

C'était aussi l'occasion de faire une belle rencontre avec une des clientes de Jadores, Greetje, du salon de thé Zoetekoeke à Bruges.

Greetje est une amoureuse de tisanes comme moi. Elle fait des délicieux cookies et sa machine à café est une véritable Rolls Royce rouge. J'adore.

Si vous êtes de passage à Bruges, prenez le temps de découvrir ses petites douceurs dans son petit coin du paradis.

Tasse de tisane de pâquerettes

Les fleurs et les feuilles douces de beaucoup de plantes libèrent assez rapidement leurs arômes et principes actifs dans l'eau tempérée d'une infusion chauffée.

  • Veillez à bien conserver l’homogénéité du mélange : prélevez un peu de chaque type de plantes.
  • Prenez une pincée de plantes et écrasez-les afin d'obtenir une cuillère à soupe rase/bombée de plantes par tasse de 250ml (environ 1g de plantes).
  • Mettez les plantes dans de l'eau froide (attention à la qualité de l'eau), chauffez très doucement l'eau jusqu'à 80-85°C, juste avant que les premières petites bulles de frémissement se forment (faire bouillir l'eau détruirait trop d'arômes et principes actifs).
  • Retirez la casserole du feu, fermez le couvercle (afin de sauvegarder les principes actives volatiles comme les huiles essentielles), et laissez infuser au moins 15 minutes.
  • Filtrez la tisane, et dégustez-la avec bonheur.

Le petit plus pour la tisane du matin

Mettez les plantes dans l’eau froide la veille au soir et laissez-les macérer toute la nuit. Faites l'infusion le matin.

La combinaison macération+infusion libère beaucoup plus de parfums, tout en douceur.

Le goût des tisanes s'exprime en profondeur, tout en harmonie.

Le petit plus pour la tisane du soir

Mettez les plantes dans l’eau froide le matin et laissez-les macérer toute la journée. Faites l'infusion le soir.

Pour les amoureux de tisanes

Si vous aimez les tisanes je vous conseille d'utiliser une théière bouilloire en verre borosilicate.

Théière couleur marron avec bols

Que faire si vous avez un mélange de fleurs ou de feuilles douces avec des feuilles plus dures, des rhizomes, des racines et/ou des graines ?

Dans de tels mélanges les feuilles plus dures sont légèrement déchiquetées à la main, les rhizomes et les racines sont coupés en petits bouts et les graines sont légèrement écrasées afin de libérer plus facilement leurs arômes et principes actifs en infusion.

Alors, préparez ce mélange doux/dur de tisane en infusion.

Tasse de tisane à la menthe

La macération de plantes dans de l'eau froide est peu utilisée, mais elle a l'avantage de préserver les vitamines des plantes.

  • Si les plantes sont volumineuses, prenez une poignée de plantes et écrasez-les afin d'obtenir une cuillère à soupe bombée de plantes par tasse de 250ml.
  • Mettez les plantes dans de l'eau froide pendant plusieurs heures.

Vous pouvez par exemple préparez la macération le soir et la boire le matin suivant.

Tisane de racines

Les feuilles plus dures, les rhizomes, les racines et les graines libèrent leurs arômes et principes actifs dans l'ébullition prolongée d'une décoction.

  • Prenez une cuillère à soupe bombée de feuilles (écrasées), de rhizomes ou de racines par tasse de 250ml.
  • Prenez une cuillère à café bombée de graines par tasse de 250ml.
  • Mettez les plantes dans de l'eau froide (attention à la qualité de l'eau) dans une casserole, et amenez l'eau à ébullition, puis restez-y pendant 3 à 10 minutes, selon les plantes.
  • Retirez la casserole du feu, fermez le couvercle (afin de sauvegarder les principes actives volatiles comme les huiles essentielles), et laissez infuser environ 10 minutes.
  • Filtrez la tisane, et dégustez-la avec bonheur.

Si vous aimez les plantes, je vous conseille d'utiliser une théière bouilloire en verre borosilicate.

Une goutte d'eau tombe dans un verre

La qualité de l'eau a une influence sur le goût, l'odeur et la couleur de la tisane.

Nous avons la chance d'habiter un petit village où l'eau du robinet vient d'une source de bonne qualité, alors nous nous contentons de filtrer l'eau du robinet avec de l'argile :

  • mettez 2 cuillères à soupe d'argile blanche ou de la bentonite au fond d'une carafe d'eau faite en verre,
  • remplissez la carafe avec l'eau du robinet (un jet fort brasse déjà un peu l'eau et l'argile),
  • mélangez avec un outil en bois,
  • laissez reposer environ 2 heures, jusqu'à ce que l'argile soit descendu au fond de la carafe.

La différence de goût est notable, même avec une eau qui a déjà bon goût au départ.

Si l'eau du robinet est trop calcaire, trop chlorée ou trop polluée, prenez plutôt des bouteilles en verre d'eau de source (de montagne) faiblement minéralisée (peu de calcaire et de magnésium) pour préparer vos tisanes.

Théière bouilloire en verre borosilicate

Si vous aimez les plantes, je vous conseille d'utiliser une théière bouilloire en verre borosilicate.

En hiver, je la mets sur le poêle à bois, en été sur la plaque électrique (ça ne marche pas pour l'induction).

Attention : toutes les théières en verre ne sont pas adaptées à cet usage, la dénomination est "théière bouilloire en verre borosilicate".

C'est très agréable de voir les plantes quand elles infusent, de voir la couleur de la tisane se développer.

Les plantes n'aiment pas le métal, je ne sais pas pourquoi, mais l'expérience le confirme.

J'ai préparé la même tisane en même temps dans ma théière en verre et dans une casserole en inox selon le même procédé.

Il y avait une nette différence en goût. La tisane qui a infusé en théière de verre avait un goût plus doux, plus harmonieux, et plus profond.

Si vous en connaissez l'explication merci de la partager dans les commentaires.

Alors, si vous êtes une amoureuse de la tisane comme moi, je vous conseille d'acheter une théière bouilloire en verre borosilicate.

J'en ai deux, une jolie théière qui est un peu trop petite, puis une théière bouilloire (achetée chez Amazon) assez grande pour faire une tisane qui suffit pour la journée.

La marque Trendglas Jena a également des théière que vous pouvez utiliser avec une petite bougie, c'est assez mignon (voir la photo de l'article).

Bonne dégustation !