Les mûres de mon jardin

Le mûrier sauvage, mûrier de renard, mûrier des haies, ronce commune, ronce des haies, ronce des bois, ronce ligneuse, ronce arbrisseau, aronce, éronce ou catimûron (rubus fructicosus) est une liane vivace, un arbrisseau buissonnant caduques ou semi-persistante, de la famille des Rosacées, dont certaines tiges peuvent atteindre 5 m !

Ne pas confondre avec le mûrier (Morus L.) de la famille des Moraceae dont le fruit s'appelle également "mûre".

De juin à septembre, le mûrier sauvage produit des grappes de petites fleurs blanches ou roses

Les fruits du mûrier sauvage sont rouges ou noirs, ronds ou allongés, appelés mûres ou mûrons. 

Plantez le mûrier sauvage au soleil ou à la mi-ombre, à l'abris du vent qu'il redoute, dans une terre riche en humus, fraîche, bien drainée, et légèrement acide, d'automne jusqu'au début du printemps.

Vous pouvez les marcotter ou bouturer assez facilement. 

Palissez les mûriers sauvages sur un support solide, et paillez le sol pour limiter la pousse des herbes sauvages, maintenir le sol frais en été, et protéger les mûriers sauvages des gelées en hiver. 

Arrosez légèrement en cas de sécheresse.

A l'automne, taillez à la base les tiges du mûrier sauvage qui ont produit des fruits ou taillez de fin février à début mars.

Attention : les mûriers sauvages sont  envahissants (ils poussent souvent 4 m par an dans tous les sens).

Vous pourriez récolter les mûres sur les tiges de l'année précédente, de juillet jusqu'à fin septembre / octobre. Croquez-les ou faites-en des gelées, confitures, tartes, ...