Les tomates naines de mon potager

La tomate, dites "pommes d'amour", est un légume-fruit annuel et non-rustique de 0,5 m à 2 m de haut et 50 à 70 cm de large avec des petites fleurs en forme d'étoiles jaunes de mai à septembre, rassemblées en grappes, qui donnent naissance à des fruits rouges, jaunes, oranges, violets, noires, verts, blanches, ou mélangés.

Elle est d'origine péruvienne.

Les tomates cerises sont particulièrement faciles à cultiver et délicieusement sucrées !  

Plantez la tomate en plein soleil, dans une terre riche, légère, fraîche, ameublie, et bien drainée, et prenez soin d'arroser au pied de la plante sans mouiller la plante elle-même (arrosage moyen).

Si vous habitez dans une région pluvieuse, vous pouvez construire un toit au-dessus de vos plants de tomates  afin d'éviter le mildiou.

Si vous cultivez les tomates sous abris genre serre ou tunnel, n'oubliez pas d'aérer en temps humide.

En théorie, la tomate peut être cultivée au même endroit pendant plusieurs années.

Mais parfois c'est plus simple de l'incorporer quand même dans votre plan de rotation.

L'odeur des feuilles de tomates éloignent les insectes.

Cette plante aime bien la compagnie du Basilic (améliore le goût, aide à la croissance et combat le mildiou), Ail, Oignon et Épinard.

Par contre, elle n'aime pas être planté à côté de la Pomme de terre, choux rouges et Fenouil (risque de transmission de virus).

Semez les tomates sous châssis froid en avril (en février ou mars au chaud).

La germination a lieu à 15°, en moins de 10 jours.

Semez les tomates en place en fin du printemps.

Une poignée d'orties dans le trou de plantation stimule et protège les plants de tomates.

Plantez les tomates fin avril ou début mai, voir mi - mai, après les Saints de Glace (11, 12, 13 mai).

Dans la région d'Alsace, surveillez les températures nocturnes jusqu'au 25 mai, et protégez vos plants de tomates en cas de gelées tardives. 

Les variétés de tomates buissonnantes sont plus résistant au froid que les variétés à croissance indéterminée (une tige principale).

Repiquez toujours les tomates semées quand ils font 12 à 15 cm et ont 3 à 4 "vraies" feuilles (enterrez la partie de la tige qui n'a pas de feuilles - cette partie développera des racines), fin avril ou début mai.

Tuteurez vos plants de tomates avec des tuteurs de 2m.

Les tuteurs en forme de spirale sont plus pratiques que les tuteurs droits : plus besoin d'attaches, il suffit d'enrouler la plante autour de la spirale.

Les cages de tomates sont également très pratiques.

Apportez du fumier ou du compost toutes les 2 semaines pendant le développement des fruits.

Certaines personnes suppriment les gourmands des plants de tomates dès leur apparition (ils naissent à l'aisselle des branches et se pincent facilement avec pouce et index), d'autres non.

Si vous n'enlevez pas les gourmands, certains plants de tomates deviendront très grands et difficile à tuteurer.

Dans ce cas je vous conseille plutôt les cages de tomates.

Si vous enlevez les gourmands, faites-le un jour ensoleillé afin que les blessures guérissent vite et ne constituent pas de porte d'entrée pour les maladies.

Envisagez de garder deux branches au lieu d'un seul (sur 2 tuteurs) au cas où dans un moment d'inattention vous pincez aussi l'extrémité de la plante (ou que celle-ci soit abîmée autrement).

N'hésitez pas d'enlever une feuille qui empêcherait le soleil d'atteindre les tomates (pareil, un jour ensoleillé).  

Vous pourriez récolter les fruits de fin juin jusqu'aux gelées.

Vers fin septembre, effeuillez les plants afin d'accélérer la maturation des tomates restantes. 

S'il vous reste des tomates à l'annonce des gelées, cueillez-les et enveloppez-les dans du papier journal pour les faire rougir (ça marche très bien).

Ou arrachez les plants de tomates et suspendez-les en entier dans un endroit sec et à l'abri du gel (la sève continuera à alimenter les fruits pendant plusieurs semaines).

Conseil : Ajoutez un peu de jus de céleri à votre jus de tomate.