Anémone bleue

Je vous emmène faire un petit tour dans mon jardin potager en mi-avril 2017.

Au fil de ma balade j'ai pris 60 photos des plantes qui m'émerveillent le plus à ce moment de l'année.

Bon voyage !

PS : cliquez sur la petite loupe d'une image pour l'agrandir, puis baladez-vous dans les différentes images dans la fenêtre pop-up.

Si vous bloquez les pop-ups, enlevez le blocage pour cette page sinon vous ne verrez rien.

Coquelicot

Je vous emmène faire un petit tour dans mon jardin potager en mai 2017.

Au fil de ma balade j'ai pris 60 photos des plantes qui m'émerveillent le plus à ce moment de l'année.

Bon voyage !

PS : cliquez sur la petite loupe d'une image pour l'agrandir, puis baladez-vous dans les différentes images dans la fenêtre pop-up.

Si vous bloquez les pop-ups, enlevez le blocage pour cette page sinon vous ne verrez rien.

« Alors que les problèmes du monde sont de plus en plus compliqués, leurs solutions sont honteusement simples. »

Citation de Bill Mollison, un des fondateurs de la permaculture.

Et si tous les livres de jardinage compliquaient volontairement les choses?

Et si il suffisait de faire confiance à la nature ?

Un potager naturel est un jardin facile à entretenir qui produit une alimentation variée pleine d’énergie et de vitalité.

Le jardin et l'alimentation sont tous deux source de bien-être.

« Sois le changement que tu veux voir dans ce monde. »

Citation de Gandhi.

Prendre soin de la terre (le sol et la planète)

Toute la faune et la flore, la biodiversité, l’eau, l’air, les ressources naturelles,…

Prendre soin des humains

De soi-même, des autres humains et des générations futures.

Prendre en compte nos besoins basiques, nourriture, logement, éducation, travail, relations… Et ceux des autres.

Partager l’abondance avec la terre et les humains

Rendre à la terre ce que nous ne consommons pas.

Partager le surplus de notre production, mais aussi notre temps, nos connaissances, nos compétences, nos ressources, notre matériel... pour aider les autres à créer des projets permaculture.

Observer

Quelles plantes poussent à quel endroit et avec quelle vigueur (plantes indicatrices du sol) ?

Quels endroits sont au soleil, mi-ombre et ombre à quel moment de la journée ?

Est-ce que la terre est humide en hiver ?

Est-ce que la terre craquèle en été ?

Structurer

Penser du plus grand au plus petit.

Créer des zones qui demandent beaucoup d’attention proche de la maison (plantes aromatiques) et les zones qui demandent peu d’attention loin de la maison (arbres fruitiers).

Minimiser les interventions, maximaliser les effets.

Donner plusieurs fonctions à chaque élément.

Prévoir plusieurs éléments pour chaque fonction.

Prévoir des abris pour la faune (les orvets mangent les limaces !).

Récupérer l’eau de pluie (pour les plantations).

Créer

Ne vous perdez pas dans d’éternelles recherches : commencez par le plus petit et évoluer vers le plus grand.

Action - évaluation - adaptation - action...

Créer un eco-système dans lequel l’humain trouve sa place et peut tendre vers l’auto-suffisance (l’indépendance, la liberté).

La nature n’aime pas le vide : paillage vivant ou mort (chop and drop - imiter la nature en accéléré  - protection - nourriture - humus).

Multiples échanges entre les plantes et le sol : si le sol est en bonne santé, les plantes seront en bonne santé.

La faune du sol ameublit la terre du jardin si le jardinier lui donne à manger (pailler).

Certaines plantes sont comestibles (nourriture, tisanes, soins santé).

Certaines plantes améliorent le sol (structure, engrais, faune).

Certaines plantes aident leurs voisines - ou non (associations).

Certaines plantes aident à la pollinisation.

Certaines plantes éloignent la faune nuisible, d’autres attirent la faune bénéfique.

Certaines plantes fixent certains nutriment et les redistribuent aux voisines /au sol.

Toutes les plantes couvrent le sol (paillage vivant, protection contre le soleil, gardien de l’humidité).

Toutes les plantes nourrissent le sol et sa faune quand elles fanent.

La biodiversité d’un jardin est la garante de l’équilibre du jardin, de l’absence de maladies et de nuisibles.

L’équilibre = la santé, tant pour le jardin que pour les humains.

Quand créer des buttes ?

Si la terre du jardin est humide en hiver (les plantes n’aiment pas ça).

Si vous avez envie d’être gentil avec votre dos (l’installation demandera du travail, mais après l’entretien et les récoltes sont beaucoup plus faciles).

Comment créer des buttes ?

Couper la végétation avec une serpette, et la mettre de côté.

Matérialiser les buttes avec des cartons de 1m de large, en laissant des allées de 1m de large (j'ai fait des allées de 50cm mais c'est trop étroit : accroupie face à une butte pour les récoltes les fesses touchent les plantes qui poussent sur le côté de la butte derrière le dos).

Mouiller le carton.

Décaisser 15 à 20cm de terre dans l'allée avec une grelinette, et la poser sur le carton de la future butte.

Les buttes feront ainsi 30 à 40 cm de haut par rapport aux allées, ce qui est très agréable pour le dos quand vient le temps des récoltes.

Pailler avec la végétation coupée.

Semer du trèfle nain sur les chemins (ou mettre des copeaux de bois ou de la paille) .

Si vous créez les buttes en automne, le gel détruira les mottes, et en printemps vous pouvez enlever les racines, égaliser la terre, et remettre du paillage.

Si vous créez les buttes au printemps, enlever toute de suite la plupart des racines.

Et la Hugelkultur ou le potager en carré (le bac potager) ?

J’ai expérimenté les deux, et je trouve la culture sur buttes plus simple et très efficace.

Limiter le développement des plantes non comestibles par rapport aux plantes comestibles (avec la serpette).

Pailler les plantes comestibles et tous les endroits vides.

Entretenir les chemins.

Planter ou semer des plantes vivaces et des plantes qui se ressèment spontanément.

Planter des arbres fruitiers, des arbustes, des vivaces ensemble (forêt comestible).

Apprendre à (re)connaître et utiliser les plantes sauvages pour leurs nutriments et minéraux.

Récolter les repas et les tisanes (développer votre goût, améliorer votre santé).

Poser un banc dans le jardin, l’observer et admirer la vie. Respirer.

Travailler moins, gagner plus de temps, plus de liberté, plus d’énergie.

Transmettre cet art de vivre à vos enfants et petits-enfants.