schéma spirituel "que suis-je"

Quand j'ai commencé à m'intéresser à la spiritualité j'étais un peu désorientée par tous les "nouveaux" mots que personne ne définissait clairement... Maintenant que j'y vois un peu plus clair, je vous propose mes définitions dans l'article ci-dessus

Que suis-je ?

Suis-je cette personne qui me regarde dans le miroir ?

Est-ce que je suis ce corps physique dont je vois surtout l’extérieur dans le miroir, mais que la médecine a examiné dans le moindre petit recoin intérieur ?

Non, puisque j’ai des émotions et des pensées et la médecine n’a jamais trouvé la moindre trace d’émotions ou de pensées à l’intérieur d’un corps physique.

Donc, j’ai un corps physique, mais je suis plus que cela.

Tout comme nos cellules physiques forment un corps physique, nos émotions et nos pensées forment des corps différents.

Appelons le corps qui abrite nos émotions le corps émotionnel (ou le corps des désirs ou le corps astral).

Appelons le corps qui abrite nos pensées le corps mental.

Tout comme je peux observer mon corps physique à travers mes sensations et mes actions, je peux observer mon corps émotionnel à travers mes émotions et mes réactions et mon corps mental à travers mes pensées et mes paroles.

Alors, est-ce que je suis celui qui observe ces 3 corps différents, celui qui prend conscience de ces 3 corps différents ?

Appelons cette conscience qui observe ces 3 corps l’âme.

Appelons ces 3 corps nos corps-outils car ils nous permettent d’expérimenter la vie (sensations, émotions, pensées), de nous exprimer (actions, réactions, paroles), de créer notre propre vie et d’évoluer, sous l’œil bienveillant de notre conscience, notre âme.

Chacun de nos 3 corps-outils a son propre niveau d’harmonie.
Tout comme il est important de prendre soin de nos outils de bricolage si nous voulons nous en servir pour bricoler, il est important de prendre soin de nos corps-outils. Leur niveau d’harmonie a un impact direct sur le déroulement et la qualité de notre vie et sur la capacité de notre âme de s’en servir en tant qu’outils, comme nous le verrons plus tard.

L’ensemble de nos 3 corps-outils constitue notre personnalité.

Quand les niveaux d’harmonie de nos 3 corps-outils atteignent un certain équilibre, notre personnalité est dite « équilibrée ».

 

Le corps psychique est l’union du corps émotionnel et du corps mental.

Le corps psychique construit l’égo à partir de la personnalité quand la personnalité ne peut pas exprimer ses besoins dans ses relations avec les autres. C’est une stratégie d’adaptation à notre environnement.

Par exemple, si une personnalité est triste parce que son besoin d’être aimé n’est pas satisfait et que son environnement réprime cette tristesse, le corps psychique construira un égo joyeux. Cet égo joyeux est la représentation de la personnalité triste transformée et projetée dans le monde.

L’environnement a donc une très grande influence sur l’harmonie entre la personnalité et l’égo : les deux peuvent être très proches ou très éloignés l’un de l’autre.

Nous pouvons avoir conscience des deux ou seulement de notre égo.

L’égo est donc une construction très utile. Il peut constituer le point de départ pour travailler sur soi.

La partie de l’égo qui n’a pas envie de changer est souvent appelée le vieil homme.

L’adage « le vieil homme doit mourir » signifie que nous devons changer nos croyances et nos habitudes pour pouvoir évoluer car la Vie c’est le mouvement.

Le vieil homme est souvent confondu avec l’égo, d’où la mauvaise presse de l’égo.

L’égo est un outil précieux, il ne faut en aucun cas s’en débarrasser.

Il convient d’en faire un outil harmonieux.

Quant au masque, il est une stratégie d’adaptation semblable face à notre environnement, liée à nos désirs.

Souvent, nous en sommes davantage conscients car le masque est lié à une intention (volonté).

Parfois, nous portons plusieurs masques, plus ou moins adaptés à chacune de nos relations.

 

Revenons à notre âme, celle qui a conscience de ses différent corps (outils) et qui les utilise pour évoluer dans la vie.

Cela nous ramène à la Vie avec un grand V, la Source de chaque forme de vie.

Qui a donné l’impulsion de Vie à cette âme et ses corps ?

La Vie est plus qu’une conscience et des formes (âme et corps), c’est un mouvement créateur, une intention, un souffle, une évolution…

Appelons cette étincelle de Vie notre esprit.

Je suis donc une Conscience (âme), animée par une étincelle de Vie (esprit) et doté de différents Formes (personnalité) qui me permettent d’évoluer.

 

A suivre…