Alimentation & Santé

Je rajoute des fruits oléagineux hachés grossièrement : amandes, noisettes, noix, noix de brésil, noix de cajou... selon l'envie du jour.

Je rajoute du gomasio+ "nature" floconné (avec la floconneuse Campo de la marque allemande Schnitzer).

Je rajoute des poudres de plantes et des super-aliments : ortie, ginseng, souchet, baobab, mesquite, chanvre, lithothamne... selon l'envie du jour.

Je rajoute une cuillère de miel avec de la cannelle de Ceylan.

Je rajoute un petit filet d'huile (le carburant des neurones) : sésame, noisette, noix ou pépins de raisin.

Je rajoute un peu de tisane ou de jus de fruit jusqu'à obtenir un mélange humide.

Je rajoute des fruits secs : raisins de Corinthe, gojis, cranberries ou flocons de noix de coco selon l'envie du jour, mais vous pouvez en rajouter d'autres.

Je rajoute des fruits frais : une pomme, parfois un orange (mais si j'en mange trop souvent je sens que les oranges sont trop acides pour mon corps), fraises, framboises, groseilles, myrtilles, cassis, prunes, mirabelles, cerises... selon la saison.

À manger avec conscience et plaisir. C'est vraiment très nourrissant.

Symbole Bio

80% de ce que je mange est bio : 50% est vraiment naturel puisque cultivé dans mon potager, et 30% c'est du "bio" du magasin.

Le "bio" du magasin n’est pas vraiment naturel : dans l'agriculture bio les agriculteurs mettent des engrais, des insecticides et des herbicides issus de plantes.

Mais pas les mêmes que dans l'agriculture non-bio.

Bien que les critères de certification bio s’assouplissent d’année en année (c'est-à-dire que les produits biologiques du magasin sont de moins en moins naturels), pour l’instant ils ont l’avantage de ne pas contenir des OGM et de ne pas avoir été irradiés.

Bientôt, plus rien sera sans OGM (le vent et les insectes ne font pas la distinction entre des plantes OGM et non-OGM lors de la pollinisation, donc un jour même les plantes de nos potagers seront OGM).

Mais j’espère de tout cœur que l’interdiction d’irradier les aliments bio sera maintenue, sinon nous sommes tous foutus.

Les 20% non-bio correspondent à peu près au 20% de cochonneries que je mange.

Mais certains produits que j’aimerais manger en bio sont tout simplement difficiles à trouver en bio à un prix raisonnable.

Alimentation & Santé

Il y a énormément d'informations disponibles sur internet, mais c'est parfois difficile de faire le tri dans les différentes concepts.

Les "experts" ne sont pas d'accord et les études "scientifiques" se contredisent.

Mon conseil est de faire confiance à l'intuition : il suffit de se poser la question si un concept ou un aliment nous « parle ».

Faire un essai et être attentif aux réactions du corps. C'est l'expérimentation.

Ce qui convient au voisin ne nous convient peut-être pas du tout.

Ce qui nous convient pendant l'été, ne nous réussira peut-être pas pendant l'hiver.

Ce qui nous convient dans un premier temps, ne nous conviendra peut-être pas dans la durée.

J'ai remarqué que je ne mange plus de la même façon qu'il y a un an.

Et dans un an je ne mangerai plus de la même manière qu'aujourd'hui.

Cette rubrique du site liste les concepts et aliments qui me « parlent ».

Alimentation & Santé

Le principe se retrouve dans l’Ayurvéda, mais je l’ai découvert dans le jardinage quand j’ai commencé à m’intéresser à la permaculture.

Le principe : je soigne la terre, et non les plantes, car si la terre est en bonne santé, les plantes sont en bonne santé.

Pour l’humain ça revient à dire que si je soigne mon système immunitaire, je suis en bonne santé.

Cuillère de miel

Du « vrai » miel c’est le miel travaillé à froid par un apiculteur proche de chez vous (bilan carbone et variétés de pollens) et qui respecte ses abeilles (c'est-à-dire qui ne prélève pas trop de miel pour qu’il ne soit pas obligé de leur donner du sucre plus tard).

Alimentation & Santé

Ce que je mange a une très grande influence sur la façon dont je me sens dans la vie de tous les jours.

J'applique la règle de 80/20 : 80% de ce que je mange est bon pour ma santé, 20% de ce que je mange sont des cochonneries.

Je pense que ça me permet d'être en bonne santé sans être frustrée de ne pas pouvoir manger tout ce dont j'ai envie, car la frustration est mauvaise à la santé.

Citrons

Pratiquement tout ce que nous respirons, mangeons, buvons, sentons, touchons et portons est pollué : nos corps accumulent toutes ces toxines si nous ne les évacuons pas.

Nettoyer mon corps est pour moi un réflexe régulier indispensable.

Bouteilles d'huiles alimentaires

Des huiles de première pression à froid, biologiques si possible : olive, sésame, lin, noisette, noix, argan, chanvre, avocat, pépins de raisin, graines de courge, …

Le secret pour garder la ligne : l'équilibre du corps

Je mange quand j'ai faim : c'est mon corps qui décide à quelle heure je mange et non l'horloge.

J'arrête de manger quand j'ai "assez" mangé et, même s'il reste 3 bouchées dans mon assiette, je m'arrête car je sais que je me sentirais moins bien avec une bouchée de plus.

En général ça fait beaucoup rire les autre quand je laisse un petit bout d'un carré de chocolat pour un autre jour, mais je fais confiance à mon instinct.

J'ai "assez" mangé quand j'ai rempli à peu près 80% de mon estomac.

Je mange avec plaisir et conscience : je mâche mes aliments jusqu'à ce que j'en ai extrait tout le goût (et donc toute l'énergie).

Avis à tous les morfales qui ont des problèmes de digestion : la digestion commence dans la bouche et non dans l'estomac.

Je mange ce dont j'ai envie : 80% de ce que je mange est bon pour le corps (quand j'écoute mon corps) et 20% de ce que je mange est fait de ce que j'appelle des cochonneries (quand j'écoute ma tête, c'est à dire mes souvenirs).

Ce ratio 80-20% suffit pour rester en bonne santé et garder la ligne.

Graines à manger

Graines de courge, sésame, lin (à ne pas consommer cru et à moudre), chia, tournesol, chanvre …

Amandes, noisettes, noix, noix de brésil, noix de cajou...

Je fais un gomasio+ étendu aux autres graines : au lieu de griller à sec du sésame, comme dans la recette traditionnelle, j’y rajoute d’autres graines.

Une fois refroidi, je garde le gomasio+ dans un bocal en verre, et je le passe 1 ou 2 fois à travers ma floconneuse en quantité voulue au moment de le consommer car une fois écrasé le gomasio+ s'oxyde très vite.

Je l'utilise en version salée et "nature".

Pour un gomasio+ salé j’ajoute en plus du sel d’autres épices,  et je saupoudre mon gomasio+ sur mes plats.

Ou je le mélange avec différentes huiles pour en faire une pâte à tartiner sur une tranche de pain frais : c’est délicieux !

Je rajoute un gomasio+ "nature" dans mon petit-déjeuner.

Verre d'eau dynamisé

Comment ça marche ?

Je pose une carafe d'eau sur le petit boitier Oli-dyn, j'y ajoute 1 ou plusieurs électrodes, puis j'allume l'Oli-dyn pendant 30 minutes.

Bien qu'un petit verre par jour suffit, je bois l'eau dynamisée tout au long de la journée.

Il y a différentes électrodes : fer, magnésium, zinc, sélénium, silicium, argent, or, cuivre, carbone, ...

Il y a une liste avec tous les bienfaits de différentes combinaisons d'électrodes dans laquelle je choisis selon mes besoins ou ressentis.

Vous êtes un tantinet sceptiques?

Je l'étais aussi.

Alimentation & Santé

La médecine ayurvédique utilise beaucoup de plantes, adaptées à la constitution de chaque individu plutôt qu’à une maladie.

Les bases de l’Ayurvéda sont difficiles à comprendre, mais très intéressantes.

Et je consommais déjà des plantes qui jouent un rôle important dans l’Ayurvéda avant d’en avoir entendu parler (comme le curcuma ou le gingembre).

J’ai commencé à m’y intéresser quand j’ai lu que l’ashwaganda stimule la thyroïde (j’ai eu une hypothyroïdite auto-immune, la maladie de Hashimoto).

Et j'utilise maintenant du ginseng pour stimuler mon système immunitaire.

Alimentation & Santé

L’acide ça bouffe tout. A l'extérieur et à l'intérieur du corps. Point.

Fruits & Légumes

Je cuisine beaucoup moi-même, à partir d’ingrédients non-transformés le plus complet et le plus naturel possible.

Les gâteaux et les plats préparés du commerce contiennent beaucoup trop de cochonneries pour en manger tous les jours.

Et comme je suis gourmande je fais souvent des gâteaux, des gaufres, des crêpes et des sablés maison pour le goûter.

Plantes aromatiques et sauvages

J’adore les tisanes.

Les tisanes de vraies feuilles, fleurs, fruits, graines ou racines, et non les miettes poussiéreuses de plantes qui se trouvent dans les tisanes en sachet.

Les tisanes de plantes fraiches quand c’est la belle saison et séchées avec soin pour en boire en hiver.

N’hésitez pas à rajouter des « épices de cuisine » à vos tisanes (clou de girofle par exemple).

Je suis convaincue des bienfaits des plantes sauvages et aromatiques et j’en utilise une grande diversité dans ma cuisine, fraichement cueillies dans le jardin ou séchées avec soin pour en avoir aussi en hiver.

Si vous voulez en essayer juste une, choisissez l’ortie.

Je sèche l'ortie en très grande quantité tout au long de sa saison de pousse : elle perd la plus grande partie de son piquant en séchant.

Puis,  je l'écrase sur quasiment tous mes repas et dans beaucoup de mes tisanes.

Morceaux de viande rouge

Je sais, les médias vous bassinent les oreilles avec « il faut manger de la viande pour avoir assez de protéines ».

Je crois que c’est des conneries.

Alimentation & Santé

Je mange une grande variété de bonnes choses.

C’est une règle très importante.

Diversifier les aliments permet de diversifier les poisons.

Je dis que les plantes que je cultive dans mon potager sont naturelles, mais ça n’implique pas qu’elles soient bonnes à 100% pour ma santé.

Plus rien n’est bon à 100% pour la santé, puisque tout est pollué, absolument tout.

L’air, la pluie, la terre, l’eau, tout.

Vous, moi, tout le monde.

Mais dans mon potager je ne rajoute rien de chimique en plus de cette pollution omniprésente, et je me permets d’appeler mes plantes « naturelles ».

Mais c’est juste un mot pour faire la différence avec l’industrie agro-alimentaire.

Une différence qui est quand même de taille.

Alors, je jardine au naturel, et je mange avec plaisir.

Et puisque je me sens bien dans la vie de tous les jours, je me dis que je fais quelque chose de bien.

Et vous, quelles sont vos astuces santé ?

Alimentation & Santé

Je cueille différentes plantes aromatiques et sauvages dans mon potager, des fruits et des légumes, puis des fleurs comestibles.

Je passe un peu de gomasio+ dans ma floconneuse.

Je rajoute différentes huiles, différentes poudres de plantes (ayurvédiques) et de super-aliments, différentes épices, sel et poivre, parfois un peu de miel.

Selon l'envie du jour, j'y rajoute des tomates séchées, des olives, des câpres, des œufs durs, des petits poissons, des fruits oléagineux...

Parfois je rajoute une petite poêlée de légumes chauds à ma salade aromatique : j'adore le mélange froid - chaud.

Aucune de mes salades aromatiques n'a le même goût.

Aucune bouchée d'une seule salade aromatique n'a le même goût : c'est une vraie explosion de saveurs.

Sucre de canne

Le raffinage du sucre de betterave enlève les enzymes qui permettent au corps de digérer le sucre : le sucre blanc est une toxine pour le corps.

De plus, le raffinage se fait avec des produits chimiques qui se retrouvent évidemment dans le sucre blanc.

Pain & Farine

La farine de blé a été génétiquement modifiée pour contenir plus de gluten : le corps ne digère pas ce gluten non-naturel qui devient une toxine pour le corps et qui endommage les intestins.

La farine d'épeautre contient du gluten naturel, que le corps digère mieux.

Essayez aussi la farine de lin, de châtaigne, de sarrasin...

Attention : le gluten de blé se trouve non seulement dans le pain et les pâtes, mais dans une multitude d'autres produits alimentaires.

Les tagliatelles d’épeautre sont assez faciles à faire, et vraiment délicieuses.

Chèvre qui tire la langue

En premier lieu parce que les produits laitiers de chèvre et de brebis sont plus faciles à digérer pour le corps que les produits laitiers de vache.

Puis, avec le temps, j’ai remarqué que j’avais de moins en moins envie d’en boire (du lait) et d’en manger (du fromage).

Tofu

Souvent je lis le conseil de remplacer le lait de vache par le lait de soja.

Personnellement le soja ne m’a jamais « parlé », même avant d'être à la mode.

Aujourd’hui les avis sont partagés.

Certains disent que le soja fermenté est bon pour la santé, rapportant la consommation par les japonais de longue date comme preuve d’un effet bénéfique sur certains problèmes de santé.

Ils "oublient" de dire que la fermentation artisanale pratiquée en Japon n’a pas grand-chose à voir avec la fermentation industrielle dans nos pays.

N’oubliez pas que la santé est le résultat d’un ensemble de style de vie.

Il y a un doute sur un aliment en particulier ?

Posez-vous la question si cet aliment vous « parle », et dans le doute, évitez-le.

Jus de fruits, de légumes et de plantes

Je mélange légumes, fruits, plantes sauvages et aromatiques ainsi que des épices pour faire des jus maisons.

J'utilise un extracteur Green Star Elite  dont je suis très satisfaite : il extrait un maximum de jus et laisse très peu de résidus.

Comme pour un robot de cuisine le nettoyage de l'extracteur est plus facile si je le fais tout de suite.

N'hésitez pas à expérimenter plein de fruits, de légumes et de plantes différentes.

Voici huit recettes de jus délicieux :

  • pomme - betterave rouge - carotte
  • persil - céleri branche - gingembre - tomate - amandes
  • laitue - banane - amandes
  • pomme - fenouil - concombre
  • pomme - lamier - gingembre
  • fraises - basilic
  • avec un goût de fraise (sans fraise) : pomme - kiwi - amandes - carotte - concombre - betterave rouge
  • avec un goût de banane (sans banane) : bourrache - pomme - laitue - branche de céleri - citron
Carrés de chocolat

Je suis très exigeante quant au choix du chocolat que je mange : minimum 70% de cacao, avec du sucre de canne et sans lécithine de soja, emballé dans du papier (et non de l'aluminium).

J’ai été légèrement dégoutée quand j’ai appris que dans le chocolat il y a un certain pourcentage de cafards officiellement toléré.

Ça me rappelle une visite à une distillerie en Martinique où j’ai vu les insectes dans les cuves de rhum.

J'ai remarqué que j'ai moins envie de chocolat depuis que j'électrolyse l'eau avec du magnésium de temps à autre.

Alors, si vous avez toujours envie de chocolat, demandez-vous si vous n'avez pas de carence en magnésium.

Graines germées

Je récolte différentes graines en automne pour en faire des graines germées en hiver : ce sont des concentrés de bienfaits et de goût.

En hiver la diversité de plantes à récolter au potager est fortement limitée.

Alors les graines germées sont idéales pour apporter de la diversité au sein de l'hiver.

Les graines germées permettent de rajouter une touche crue dans les plats ou les soupes de légumes cuits que je consomme plus en hiver.

Elles me permettent de préserver un certain équilibre cru/cuit en hiver.

Faire des graines germées  est très facile.

Pour les petits budgets il y a le germoir en verre.

C'est toutefois pratique de faire germer différentes graines au même moment, dans ce cas un germoir à étages  est préférable et le germoir automatique c'est top.

Alimentation & Santé

Lithothamne (qui basifie le corps), Chlorelle (qui contient tous les acides aminés dont le corps a besoin), Spiruline, Kombu, Dulse, Nori, Laitue de Mer, …

Epices

Les épices que j'utilise le plus : ail, gingembre, curcuma, cannelle, réglisse, clou de girofles, cumin noir (nigelle).

Les 3 premières souvent fraiches, séchées avec soin ou achetées sous forme de poudre.

La cannelle de Ceylan sous forme de bâton.

La racine de réglisse pour remonter ma tension (je la coupe en miettes avec un sécateur de jardin acheté spécialement pour ça).

Alimentation & Santé

Pendant 38 ans j'ai cru, comme la plupart d'entre nous, que le sel n'était pas top pour la santé.