Le minimalisme est un mouvement qui prône le vivre mieux avec moins.

Du coup, comme le nom "minimalisme" est quand même très mal choisi, beaucoup de gens pensent qu'être minimaliste c'est d'avoir le moins de choses possible.

Sur internet les photos d'intérieurs minimalistes fleurissent, et certains intérieurs sont complètement dépourvus d'âme.

Pour moi ce n'est pas ça le minimalisme.

Le minimalisme c'est se débarrasser du superflu pour ne garder que ce qui est utile et ce qui apporte de la joie.

Si vous avez une énorme collection de livres dans une superbe bibliothèque, qui vous apporte de la joie chaque jour, gardez-là.

Par contre, si vous passez à côté de votre bibliothèque sans y prêter attention, et que ça vous ennuie de la dépoussiérer, débarrassez-vous-en le plus vite possible.

Mes grandes collections à moi ce sont :

  • les plantes dans mon jardin
  • les tisanes dans mon atelier
  • les vêtements dans mon dressing

Et, maintenant que nous allons déménager à l'autre bout de la France, je me rends compte de l'envergure de ces collections.

Mon dressing est l'accumulation de 25 ans de vêtements, de styles très différents, achetés à des moments clés de ma vie : quand j'étais étudiante, quand j'ai commencé à jardiner, quand j'ai commencé à suivre des cours de yoga, quand j'ai commencé à donner des cours de yoga (youpi!), quand je suis devenu un peu plus zen...

Je n'ai jamais suivi la mode, ou acheté des vêtements de marque. Quand mes activités changeaient, mon style changeait.

J'avoue que, quand j'ai découvert que sur les marchés aux puces, les vêtements sont vendus 2 ou 3€, j'en ai acheté tout plein!

Jusqu'à l'année dernière, je n'avais jamais fait le tri dans ma garde-robe.

Jusqu'à ce que je découvre le minimalisme, je n'ai jamais aimé jeter ce qui n'est pas usé ou cassé.

L'année dernière je me suis débarassée essentiellement de mes vêtements d'étudiante (entre 50 et 60 pièces environs).

J'en ai vendu entre 15 et 20 sur des marchés aux puces à 1€ pièce.

Cette année je fais un deuxième tri, et comme nous déménageons bientôt, j'essaie d'y aller franco.

Pour l'instant j'ai remisé 100 pièces sur les 2/3 de ma garde-robe (non, non, je n'ai pas encore compté le nombre de vêtements que j'ai, je pense que ça me ferait trop peur ou trop honte).

Je n'ai pas l'impression d'être une grande consommatrice, mais là j'avoue que je suis un peu dégoûtée de tout ce que j'ai accumulé en 25 ans.

Comment se débarasser de ce qu'on ne veut plus ?

Je ne m'embète plus à vendre sur les marchés aux puces. J'invite des copines, qui font alors du shopping chez moi. Cela me fait plus plaisir.

D'autres objets de la vie courante, qui ont encore un peu de valeur marchande, je les vends sur la MarketPlace de FB (table ping-pong, vélo, poêle à bois, labo photos...).

Le marché est saturé par les vêtements d'occasion, je préfère les donner aux copines et des associations locales.

Comment trier efficacement ?

Ma méthode de tri est désormais simple : je mets chaque vêtement et je me pose ces questions :

  • est-ce que c'est confortable ?
  • est-ce que la matière est naturelle ?
  • est-ce que je ressens de la joie quand je le porte ?
  • est-ce que j'aurai l'occasion/l'envie de le porter ?

Si une des réponses est "non", je m'en débarasse.

Et qu'est-ce que ça fait du bien de voir s'alléger ma garde-robe, je me sens plus légère moi-même.

La méthode inversée

Choisir une à une les pièces qu'on veut garder, puis quand l'enthousiasme de garder diminue, jeter tout le reste.

C'est plus radical comme méthode. Je ne suis pas encore prête à ça. Je n'ai pas encore essayé cette méthode mais elle me plaît.

En gros, mine de rien, le minimalisme bouscule ma vision sur ce qui m'entoure et ma façon de vivre. C'est un peu un chemin philosophique.

Essayez le minimalisme, il y a de fortes chances que cela change votre vie !