Petit mot pour les parents des petits yogis

Beaucoup de postures de yoga ont des noms d’animaux : utilisez-les pour éveiller l’intérêt des enfants pour le yoga, et faites des voyages dans la jungle (serpent, cobra, crocodile, ...), à la mer (poisson, dauphin, mouette, ...), à la campagne (grenouille, chien, chat, ...), ... Imitez le bruit des animaux en faisant les postures...

Donnez l’exemple, et faites du yoga avec les enfants : ils trouveront plaisir à vous imiter.

Les mêmes conseils que pour les adultes sont valables pour les enfants :

  • porter des vêtements amples et confortables afin de pouvoir bouger librement,
  • pratiquer l’estomac vide (le matin au réveil, 4 à 5 heures après un gros repas, 2 à 3 heures après un repas léger, et 30 à 60 minutes après une petite collation),
  • respirer par le nez de façon naturel, sans forcer,
  • respecter les limites de son corps, sans forcer, sans avoir mal,
  • boire de l'eau pendant et après chaque séance de yoga (ça aide les reins à éliminer les toxines qui ont été libérées par les postures de yoga), 
  • demander d’abord l’avis d’un médecin en cas de problèmes de santé.

Un exemple d’une séance de yoga pour les enfants

Je m’étire très haut pour caresser le soleil avec mes doigts.

Je décris un demi-cercle avec le haut de mon corps pour descendre vers la terre, et je mets mes mains un peu avant mes pieds, écartées de la largeur des épaules.

Je m’accroupis comme une grenouille, avec mes genoux à l’extérieur de mes bras.

Je saute avec mes pieds en arrière, mon corps est aussi droit qu’une planche, et je guette autour de moi.

Je monte les fesses vers le ciel, et je mets ma tête entre mes bras, comme un chien qui renifle par terre.

Je ramène mes genoux au sol pour me mettre à quatre pattes, et je me comporte comme un chat : d’abord avec le dos rond et la tête entre les bras, puis avec les dos creux et la tête qui regarde vers le haut.

Je ramène mes fesses vers mes talons, et je m’étire le dos comme un chat.

J’allonge mes orteils, je ramène mes bras à côté de mon corps, et je pose mon front au sol.

Je remonte lentement mon dos en empilant vertèbre après vertèbre, jusqu’à ce que mon dos soit droit, et je rentre légèrement le menton pour que ma nuque soit droite.

Je pose les dos de mes mains sur mes cuisses, et je fais des grandes respirations jusque dans mon ventre.